Annihiler

De mes larmes coule ma mémoireDe mes cris sortent mes savoirs Le passé devient futur Mon psyché une dictature Si seulement je me souvenais d’hier,Là où chaque jour est une nouvelle vieDans laquelle je suis le bouc émissaire Mes acquis sont volés par l’amnésieLeurs visages obscursEnragent ma créatureDe mes cris sortent mes savoirsDe mes larmes... Lire la Suite →

Publicités

Respire

Me vois-tu ?Ma peau se meurtMes pieds pourrissent Mes cheveux s’évanouissentMaltraitance,Mais par ta négligenceMe voilà maladeMes dernières heuresMon cœur pleureMoi qui meurs                                                                   ... Lire la Suite →

Force d’âme

Il est huit heures, assis dans une cellule sombre Marc se sent coupable, coupable de ne pas être à l'extérieur. Il se lève et contemple depuis sa fenêtre les terres qui l’entourent, il observe avec nostalgie le soleil qui se lève peu à peu et dont il sait ne pouvoir se rapprocher, ses pupilles se... Lire la Suite →

Qui es-tu ?

Oh misérable cruauté ! Oh cruelle injustice ! Regarde ce que tu as fait Regarde leur supplice   Leurs cris, leurs larmes, sont les tiens... Mais qu'ont-ils fait pour mériter ce sort ? Hélas, rien...   Qui est ce diable ? D’où viens-tu mort infantile ? Tu ne te dévoiles pas, mais ne reste pas... Lire la Suite →

Hymne à la vie

Pourquoi craindre la mort alors que nous sommes certains qu’elle viendra ?  Sans doute par peur de l’inconnu, l'inexorable finitude, le manque de certains proches et bien plus encore. Pourtant savoir que celle-ci viendra devrait être un hymne à la vie. Ne vous êtes vous jamais dit que tous nos moindres faits et gestes étaient... Lire la Suite →

Réanimation

Rampant dans ce couloir éternel Je prends conscience que la vie est temporelle Face à cette chambre me paraissant infranchissable Je n’ose plus avancer, mais il le faut, je lui suis redevable   Pas après pas, j’entre dans cet univers si froid Mon regard se pose difficilement sur son visage Plongé dans un sommeil profond,... Lire la Suite →

Journal d’un poilu

23 février 1916 Moi qui voulais tant quitter mon horrible quotidien empli d'ennui, moi qui voulais tant me battre pour ma patrie, moi qui croyais tant que cela allait être si simple, moi qui ai fait une erreur... Me voilà face à la terre de personne, pourquoi, je ne sais même plus. En moins de... Lire la Suite →

Battue

Debout au milieu de la fosse, nous avions l'impression d'être seuls. Seuls dans la sphère imaginaire qui nous entourait, comme si celle-ci nous protégeait tels deux fœtus dans le ventre de leur mère. Mais jamais nous ne sommes protégés, pas même dans le ventre de notre mère. La musique est puissante, si puissante qu'elle est... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑