Réanimation

Rampant dans ce couloir éternel

Je prends conscience que la vie est temporelle

Face à cette chambre me paraissant infranchissable

Je n’ose plus avancer, mais il le faut, je lui suis redevable

 

Pas après pas, j’entre dans cet univers si froid

Mon regard se pose difficilement sur son visage

Plongé dans un sommeil profond, le langage n’est plus là

Pour le faire sortir de cette phase, il ne suffit pas d’un effleurage

 

Après de longues minutes à s’acharner pour obtenir ce précieux regard

Il me laisse vaguement apercevoir  ses doux yeux

Son regard n’est pas forcément habile mais il semble sincère à mon égard

Ce simple croisement de regard m’émeut

 

Ne sachant pas quoi faire face à ce silence, je me dois de trouver les mots justes

Afin d’obtenir ce sourire qui n’était plus que souvenirs

Je profite alors d’un moment solennel et à la fois injuste

Pour lui dire avec tendresse que je l’aime.

Image par : The Antlers – Kettering                                                                               Sven Geslin

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :