Annihiler


De mes larmes coule ma mémoire
De mes cris sortent mes savoirs
Le passé devient futur
Mon psyché une dictature

Si seulement je me souvenais d’hier,
Là où chaque jour est une nouvelle vie
Dans laquelle je suis le bouc émissaire
Mes acquis sont volés par l’amnésie

Leurs visages obscurs
Enragent ma créature
De mes cris sortent mes savoirs
De mes larmes coule ma mémoire
                                                                                                                             Sven Geslin

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :