Clandestins

Ces âmes désenchantées philosophent

La conscience est encore pesante

Discours échangés

La désolation semble être existante

 

Ces âmes désorientées s’estompent

La préconscience est attirante

Leurs larmes épuisées

Rendent l’affliction présente

 

Ces âmes déphasées s’effacent

L’inconscience de leur existence les condamnent

Au cœur de cette brume aux éclats de jade

Nécrosés par la griserie ils ne se souciaient plus de rien

Sven Geslin

Publicités

2 commentaires sur “Clandestins

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :